Association Française de l'Ondulée
Zone de Texte: Expositions hors A.F.O.
Zone de Texte: Portraits d’éleveurs
Zone de Texte: Sujets divers

Les articles

Comme la plupart des éleveurs qui débutent, nous avons, à ce stade, beaucoup écouté, beaucoup lu : en français et en anglais. Nous avons aussi testé beaucoup de "méthodes" pour alimenter nos oiseaux :

Des mélanges de graines "fabrication maison" plus complexes les uns que les autres !

Des pâtées "maison" : des œufs durs, des carottes râpées, des biscottes, des biscuits, du pain sec râpé, de la semoule trempée, des graines trempées, des graines germées, du lait en poudre, des coquilles d’œufs durs broyés...

Diverses marques de pâtées, de complexes multi-vitaminés...

 

Donc, comme beaucoup d’éleveurs, nous avons beaucoup cherché, réfléchi, fabriqué, préparé, lavé des robots ménagers... Tout cela dans l’optique de trouver l’alimentation parfaite qui contribue à obtenir de beaux, grands et merveilleux oiseaux !

Les années d’élevage passant, l’expérience grandissant mais surtout les priorités de la vie se modifiant, le temps à consacrer à nos oiseaux diminue. Aussi, au fil du temps, sommes-nous passés d’une alimentation complexe à une alimentation simplifiée.

Attention, nous ne disons pas que tous ces aliments cités ci-dessus sont inutiles, bien au contraire ! Ils ont tous leur(s) action(s) bénéfique(s) mais ils demandent d’avoir devant soi un certain temps... Et ce temps, c’est bien lui qu’il faut savoir apprivoiser et partager judicieusement pour ne rater aucun des plaisirs de la vie.

Afin de dissuader les éleveurs qui, faute de temps, décident d’abandonner l’élevage des Perruches Ondulées, nous souhaitons partager notre expérience. Voici donc une "méthode" d’alimentation traditionnelle et simplifiée pour les éleveurs, comme nous, passionnés mais,  comme nous,  parfois pressés par le temps... Puisse s’en inspirer qui le souhaite ! 

Þ    Les graines de base

Terminé le mélange quotidien à la cuillère de 8 graines différentes. Nous leur offrons maintenant un distributeur d’alpiste et un distributeur contenant un mélange de millets : blanc, jaune et japonais. Ces graines sont à disposition à volonté. Chaque distributeur, en box ou en volière, possède une contenance d’une semaine environ.

Þ La pâtée

Elle est dorénavant de conception très simple. Nous mélangeons une part de pâtée sèche pour deux parts de pâtée grasse à laquelle nous conseillons d’ajouter du calcium en poudre et un régulateur de flore intestinale pour les couples qui possèdent des perruchons. Peu importe le fabricant, chacun trouvera celui qui lui convient.

Le mélange ainsi préparé est distribué chaque jour dans un sucrier à tous les couples ayant des perruchons (1 cuillère à café par couple) et aux jeunes oiseaux de l’année. Les autres en reçoivent deux fois par semaine.

Þ Le gruau d’avoine

Il est donné quotidiennement aux couples ayant des jeunes (1 cuillère à café par couple), aux jeunes en cage de sevrage et en faible quantité en volière. Deux fois par semaine, nous mélangeons le gruau d’avoine avec quelques gouttes d’huiles essentielles.

Þ Le grit

Il est mis à la disposition de tous à volonté. Nous veillons chaque jour à remplir les sucriers vides.

Þ Un mélange de germes de blé et de levure de bière

Celui-ci est donné en faible quantité deux fois par semaine dans un sucrier à raison d’une cuillère à café par couple et d’une cuillère à soupe par volière.

Þ Les grappes de millet rouge

Nous donnons tous les jours une grappe par couple quand les jeunes sortent du nid ou nous en glissons une dans le nid à cette même période. Quelques grappes sont aussi déposées dans la cage de sevrage.

Þ Les coquilles d’œufs

Une fois de temps en temps et principalement celles des œufs durs.

Þ Les friandises fraîches

Ne pas encore vous avoir évoqué les carottes et autres légumes râpés doit vous paraître étrange... Eh bien, non ! Nous ne vous en parlerons pas.

En fait nos oiseaux mangent régulièrement des fruits et légumes mais entiers (ou en morceaux selon l’ampleur et le besoin de l’oiseau.) Nous distribuons ainsi régulièrement et selon la saison : carottes, salades, plantain, séneçon, pissenlits, jeunes branches de noisetier, saule, pommier...

Þ Les friandises sèches

Nous offrons presque quotidiennement aux couples ayant des perruchons des morceaux de biscottes ou autres biscuits secs.

Þ L’eau de boisson

Elle est renouvelée chaque jour (l’excédent de la journée sert à arroser les fleurs). Nous y ajoutons, en fonction de la saison, le complexe vitaminé adéquat.

 

Certains d’entre vous doivent se dire que cette méthode est insuffisante, incomplète. Peut-être avez-vous raison mais, même si cette alimentation est perfectible, elle convient à nos oiseaux et n’est pas très contraignante pour nous. Ceci dit, pour des éleveurs pressés par le temps, nous consacrons tout de même au moins 1h30 chaque jour à nos oiseaux et une demi-journée du week-end !

 

Cet article devait se terminer ainsi... Mais, toujours dans l’optique de rechercher un mode d’alimentation simple couvrant au mieux les besoins de nos oiseaux, nous nous sommes intéressés aux extrudés.

Pourquoi un tel changement alors que nous pensons que la nature est apte à subvenir au bien être des animaux ?

Les extrudés contiennent tout ce qui est nécessaire au bon équilibre de nos oiseaux : graines, fruits, vitamines, sels minéraux etc. Mais la différence fondamentale avec un régime alimentaire traditionnel réside dans le fait que tout est déjà judicieusement dosé. Par conséquent, les oiseaux évitent normalement toute carence ou tout excès.

Le repas quotidien se résume maintenant en deux mots : extrudés + eau

Certains d’entre vous sont peut-être étonnés voire choqués mais l’êtes-vous lorsqu’un chien ou un chat mange des croquettes, les lapins ou les volailles des granulés. Plus personne n’est surpris, alors pourquoi ne pas nourrir les perruches ondulées avec des extrudés si cela leur est plus profitable qu’un traditionnel mélange de graines ?

 

Michaëlla et Guillaume DUPENT

 

šššššš]››››