Association Française de l'Ondulée

Un jour ou l'autre, nous sommes confrontés dans nos élevages à l'agressivité des parents envers leur progéniture, notamment lorsque les petits quittent le nichoir.              

L'agression se produit souvent lorsque les jeunes sortent du nid prématurément et qu’ils essaient ensuite de le regagner n’étant pas encore assez emplumés, pas assez matures et ne se sentant pas en sécurité dans un environnement nouveau. Le jeune oiseau tente alors de réintégrer le nichoir en grimpant au grillage et c'est à ce moment qu’il est attaqué par un des parents, voire les deux, sans doute soucieux de protéger leur nid. 

Les coups peuvent alors être fatals. Les dégâts pouvant aller de la simple blessure jusqu'à la mort du jeune imprudent.

Il est donc souhaitable de construire les nichoirs en prévoyant le trou d'envol suffisamment haut afin d’éviter que les jeunes ne puissent sortir trop tôt du nid.

On constate d’ailleurs que dans la nature certains nids peuvent atteindre une profondeur pouvant aller jusqu'à 30 à 40 cm, voire plus, ne permettant aux jeunes de sortir que lorsqu’ils sont pratiquement capables de voler et d'échapper ainsi aux prédateurs.  

On rencontre aussi le cas où la femelle commence à pondre de nouveau et devient agressive envers les petits restés au nid. On est alors obligé de déposer les oisillons en fond de cage où ils seront, le plus souvent, nourris par le père... espérons le !

Lorsque les jeunes sont sortis du nid, ils s’entassent, la plupart du temps, dans un coin au sol de la cage et cherchent alors à se cacher en se dissimulant derrière une mangeoire. 

 

Pour éviter que les jeunes cherchent à regagner le nid, j'ai fabriqué une "boite cachette" que je place au fond de la cage et qui constitue un endroit où les jeunes se sentent en sécurité et où ils peuvent se réfugier en cas d’agression des parents.

 

Pour habituer les oisillons à cette cachette, je les prends dans la main pour les introduire dans la boite par l’orifice. Ils vont alors rester un certain temps dans cet abri avant de mettre… le bec dehors. Ils ne cherchent plus, en général, à réintégrer le nid et à la moindre alerte se précipitent dans leur abri.

 

Le mâle vient alors les nourrir à la sortie de cette cachette.

 

 

Voici quelques photos illustrant cette réalisation :

 

J’ai fabriqué ces boîtes en PVC (5mm d'épaisseur, assemblé par collage ) pour la facilité de nettoyage.

 

Mais ceux qui n'ont pas de PVC peuvent très bien les confectionner en bois.

 

Dimensions de cet abri :

-hauteur : 8cm

-largeur : 20 à 25cm

-profondeur : 10cm

 

 

Si, malheureusement, ce dispositif n'est pas fiable à 100 %  il contribue beaucoup à sauver des jeunes.

 

 

Dans le cas où les parents sont vraiment trop agressifs, il est préférable de retirer le jeune pour le confier à un autre couple, voire d’isoler le parent qui serait responsable.

 

 

Une autre solution peut consister à isoler le jeune derrière une grille dont les barreaux sont suffisamment espacés pour permettre au père de nourrir l’oisillon sans pour autant pouvoir l’agresser.

Sorasack LAOSENGTHONG

1

2

3

4

5

6